ALLCOVER – Plasticien, affichiste – Streetart

Lou Brian Perez Guerrero est l’artiste derrière le projet ALL©OVER (ALLCOVER). Né à Montreuil pendant l’été de l’année 1983, il vit et travaille aujourd’hui à Marseille. Inspiré de l’affichisme et des papiers collés, la peinture, le collage, sa démarche artistique est basée sur le principe de fragmentation, de reconstitution et de recouvrement d’espaces. 

En tant qu’artiste, c’est le papier, la matière et les textures qui l’intéressent. Papier sur lequel il peint des motifs d’abord, qu’il numérise afin de les retravailler. Puis il les imprime. Jusque là, rien de bien original. Mais ce qui différencie le procédé ALLCOVER des autres approches utilisant l’impression numérique, c’est que les impressions deviennent ici une nouvelle matière première de création et non une finalité. Ces motifs imprimés des centaines de fois sur de grandes feuilles, sont déchirés à la main pour être assemblés, collés, accumulés et former une nouvelle oeuvre, à la fois graphique et très abstraite. 

« J’aime confronter les matières picturales et créer des contrastes forts, un traité sensible et une approche brute et radicale. L’accumulation et la superposition successive de couches de papiers de tailles et de formes différentes dessinent l’inattendu, l’accident succède à l’intuition… » LBPG

 Dans le cadre de l’exposition « Print me up » qui se déroule à l’Appartement, il nous propose une série de tirages numérique en édition limitée sur papier blanc mat 90gr. 

« Les tirages du projet ‘Numerism’ sont le résultat d’un travail plastique et numérique sur des fragments d’oeuvres originales produites exclusivement pour le projet. L’accumulation des couches de papiers crée un relief et un effet plastique qui est retranscrit dans les moindres détails pour créer l’illusion de volume et de superposition. Le travail de recadrage crée des images nouvelles tout en mettant en relief les textures. La trame d’impression est visible à l’oeil nu. Les points de trame créent un motif et ne deviennent perceptibles qu’à partir d’une certaine distance, le blanc n’est pas réellement blanc. À l’image des installations in situ, les changements d’échelle, les différences de seuils d’intensité et de densité contribuent à offrir une seconde lecture au spectateur, selon s’il se rapproche de l’oeuvre.  »LBPG

Pour en voir plus sur ALLCOVER

http://allcover-project.com/

https://www.instagram.com/allcover_project/

 

L’expo « Print Me Up! »

Acheter une oeuvre de ALLCOVER